Font Size

Cpanel
Accueil > flux-actualités > Les changements climatiques > La consommation d'eau au cours de la production de fleurs Fairtrade au Kenya

La consommation d'eau au cours de la production de fleurs Fairtrade au Kenya

Au début des années 2000, Fairtrade/Max Havelaar a développé des standards adaptés apportant des réponses aux enjeux spécifiques de la filière fleurs. Ces standards permettent une plus grande stabilité de l’emploi, des revenus réguliers et garantissent de meilleures conditions de travail pour les ouvriers agricoles des plantations certifiées. Il y a aujourd’hui 2,9 milliards de tiges produits aux conditions Fairtrade dans 8 pays producteurs.

changementclimatiquekenya

L’empreinte carbone

Contrairement à ce que l’on peut penser, il y a une meilleure empreinte carbone pour les roses Fairtrade importées de pays comme le Kenya, l'Ethiopie, la Tanzanie ou l’Équateur que pour les roses européennes, le plus souvent produites dans des serres chauffées. Cette industrie de la fleur tropicale bénéficie à environ 50 000 travailleurs dont 47 % de femmes.

Les problèmes d’eau du Kenya

Le Kenya compte plus de 180 plantations de fleurs et 64 de ces plantations, sont situées autour du lac Naivasha. L'industrie de la fleur a été identifiée comme l'une des raisons pour lesquelles le niveau des eaux du lac est en baisse et la pollution en augmentation.
 
Cependant, d’autres facteurs sont à considérer, notamment la forte croissance de la population au cours des dernières années. La population de la ville de Naivasha au bord du lac est passée de 30 000 en 1969 à 300 000 habitants aujourd'hui. Offrir à la population de l'eau douce et éliminer les eaux usées a conduit à la réduction du niveau de l’eau. D’autant plus que la coupe intensive des arbres des forêts alentours a encore aggravé la situation.

Fairtrade encourage la gestion durable de l'utilisation de l'eau

Les plantations certifiées Fairtrade doivent remplir certaines exigences, afin de garantir une utilisation durable des ressources:

• Dans les Standards Fairtrade, la plantation doit garantir que l'utilisation de l'eau est aussi économique que possible.
• L’eau n’est pas forcément tirée du lac, mais plus souvent des eaux souterraines. En outre, des zones humides ont été créées et un traitement des eaux usées introduit, tandis que des pépinières et des projets de reboisement ont été en partie financés par la prime de développement.
 • Dans l’horticulture, l'utilisation de pesticides ou d'herbicides de plantes ne peut pas être complètement évitée ; cependant, dans les plantations Fairtrade, les produits les plus nocifs sont bannis. De plus, il est exigé qu’au moins une méthode de lutte biologique contre les nuisibles soit mise en place ; afin de minimiser le recours aux pesticides.

Certaines plantations de fleurs vont au-delà des Standards

Les serres sont de plus en plus utilisées dans la production de fleurs certifiées : par rapport à la croissance pleine air, la culture en serres nécessite jusqu'à 40 % d'eau en moins. Par exemple, la plantation de fleurs Fairtrade Oserian montre une réduction de la consommation d'eau de 35 % grâce à cette transition. De surcroît, les plantes sont également moins touchées par les maladies dans la culture en serres.

Quelques exemples de projets au Kenya :

Dans la plantation de fleurs certifiée Fairtrade « Finlay Flowers », une zone de traitement des eaux usées a été installée.
finlayflower
 
En plus d’un système naturel de traitement de l’eau usagée, la plantation certifiée Penta Fleurs a aussi installé un bassin servant à recueillir l’eau de pluie.

finlayflower3finlayflower2

 
La plantation “Magana Flowers” a construit un bassin collectant l’eau de pluie
finlayflower4

Roses Fairtrade - la meilleure alternative

Les Roses Fairtrade peuvent garantir aux consommateurs qu'elles ont été produites de manière écologique. Les plantations travaillent également sur le respect des normes de sécurité pour les travailleurs.

Pour en savoir plus:

Le positionnement Fairtrade sur les changements climatiques


 

Les multiples conséquences du changement climatique dans les plantations de thé au Malawi

Gestion de l’eau et du bois durable dans la coopérative KDCU en Tanzanie

Protéger les zones humides en Ouganda