Font Size

Cpanel
Accueil > Chez les producteurs > A l’origine d’une coopérative qui a changé la vie des femmes

A l’origine d’une coopérative qui a changé la vie des femmes

L’association Max Havelaar France vous invite à découvrir le parcours de productrices qui inspirent et créent le changement au sein de leur communauté à travers leur coopérative du commerce équitable Fairtrade/Max Havelaar.

slider portrait7

 

D’une classe d’alphabétisation à une coopérative d’argan

Nadia vit a Tighanimine El Baz, à 12km d’Agadir dans le sud-ouest du Maroc. La population locale est fortement confrontée au manque d’accès à l’éducation. C’est pourquoi, après ses études, Nadia a décidé de créer une classe d’alphabétisation pour les femmes de sa communauté. C’est dans ce groupe qu’est née l’idée de créer une coopérative.

Dans cette région, la seule activité économique est la production d’huile d’argan, issue des arganiers qui ne poussent que dans cette partie du monde. Traditionnellement, c’est aux femmes qu’il revient de récolter les fruits d’argan. En 2007 a ainsi vu le jour la première coopérative d’huile argan au monde, Tighanimine, qui à ses débuts rassemblait 22 femmes.

L’huile d’argan est un ingrédient clé sur le marché des cosmétiques, si bien que rapidement les débouchés se sont multipliés. Certifiée Fairtrade/Max Havelaar depuis 2011, la coopérative compte aujourd’hui plus de 60 adhérentes et exporte sa production dans de nombreux pays à travers le monde.

 

Le développement par et pour les femmes

Présidente de la coopérative, Nadia a mis en place des mesures qui ont changé la vie des femmes de Tighanimine. Elles peuvent percevoir une rémunération pour chaque activité (cueillette, dépulpage et concassage), ce qui leur permet de contribuer sensiblement aux revenus de leur famille, rompant ainsi progressivement les codes traditionnels de l’homme comme unique soutien de la famille.

Elles reçoivent également une prime sur les bénéfices de la coopérative, ont accès à une caisse de solidarité et peuvent aménager des horaires de travail flexibles leur permettant de rester avec leurs enfants. La gouvernance démocratique de la coopérative leur permet aussi de s’impliquer dans la gestion de l’organisation et de ses activités.

Nadia s’est par ailleurs investie dans l’amélioration de la structure de production de la coopérative afin de répondre aux exigences du marché. La coopérative a ainsi procédé à l’internalisation du matériel et des ressources. Un laboratoire de qualité a été mis en place, et des contrôleuses qualité ont été formées. Nadia et son équipe ont ainsi pu créer leur propre marque, Tounaroz, qui témoigne de cet effort collectif pour un produit à forte valeur ajoutée.

 

« Les femmes, c’est l’avenir »

Grâce à l’ensemble des actions menées depuis plusieurs années, la coopérative Tighanimine s’est vue décerner plusieurs récompenses : par le Réseau Marocain pour une Economie Sociale et Solidaire, par l’Institut Pan-Africain du Développement et, plus récemment en 2016, la coopérative a reçu Le Prix des Femmes Marjolaine qui récompense les parcours de femmes menant des actions exemplaires, écologiques et solidaires dans les domaines de l’agriculture et de l’alimentation.

Forte de ce succès, Nadia a été élue présidente de Fairtrade MENA, qui représente le mouvement Fairtrade/Max Havelaar au Moyen Orient et en Afrique du Nord. Les activités de la coopérative ont eu des retombées évidentes : les femmes peuvent mieux s’habiller et habiller leurs enfants, elles peuvent davantage investir dans leur foyer pour améliorer le quotidien. Mais aussi, elles ont pris confiance en elles car elles jouent un rôle plus important.

Depuis le début de cette aventure, Nadia a surtout souhaité soutenir les femmes de sa communauté. « Les femmes jouent un rôle très important au sein de la famille. Ce sont elles qui ont en charge l’éducation des enfants, et ce sont elles qui peuvent changer la situation de la famille», déclare-t-elle. Nadia l’affirme sans hésiter : « Les femmes, c’est l’avenir ».

 

Découvrez d'autres portraits :

portrait6 portrait 8

Rencontrez 5 autres femmes qui font la différence: