Font Size

Cpanel
Accueil > flux-actualités > Les changements climatiques > Préserver notre environnement et œuvrer pour un monde plus juste 

Préserver notre environnement et œuvrer pour un monde plus juste 

Le changement climatique

Ces dernières années nous assistons à une augmentation des phénomènes liés au changement climatique, particulièrement dans les pays en développement.
Chaque jour les producteurs du Sud ressentent un peu plus le poids des effets du changement climatique : hausse des températures, hausse de la pluviométrie, des inondations et des sécheresses plus nombreuses...
Des recherches menées par l’Institut des Ressources Naturelles de l’Université de Greenwich indiquent que le changement climatique « aura principalement des impacts négatifs sur la production agricole, la sécurité alimentaire et le développement économique, en particulier dans les pays en développement. »

sliderpositionft


Aujourd’hui, en Amérique latine, les producteurs de café certifiés Fairtrade sont très durement affectés par la propagation de la rouille de la feuille de café, maladie qui touche plus de 50 % de l’ensemble de la zone de croissance du café en Amérique centrale. Ce pourcentage atteint 30 à 40 % dans certains pays d’Amérique du Sud. Un facteur clé du déclenchement de l’épidémie a été identifié : le changement climatique.

Les producteurs Fairtrade sont aussi touchées en Afrique. Pour exemple, les producteurs de thé d’Afrique de l’Est ont souffert de fortes gelées au début de l’année 2012, qui ont détruit des milliers d’acres de plants.

Malheureusement, le futur n’apparaît pas prometteur. En fait, plusieurs études de modélisation prédisent que d’ici 2050, la productivité du café, du cacao, du thé ou du coton sera sévèrement affectée et la production dans certaines régions pourrait même disparaître. De nombreux agriculteurs devront adapter leurs pratiques à ces nouvelles conditions climatiques ou risquer de perdre leurs moyens de subsistance.

L’approche Fairtrade

Alors que les effets du changement climatique deviennent plus manifestes, les producteurs Fairtrade nécessitent un soutien technique et financier plus important pour affronter ces nouveaux défis. Au-delà des bénéfices que le système Fairtrade offre aux producteurs (le prix minimum garanti, la prime de développement, de solides standards environnementaux, etc.) le système leur apporte aussi de conditions préalables basiques, nécessaires pour mettre en place des mesures d’adaptation au changement climatique telles que le développement organisationnel, la durabilité écologique, la stabilité financière, les possibilités d’investissement et une plus grande autonomie.

Fairtrade International reconnaît que les apports actuels du système Fairtrade sont insuffisants pour aider les producteurs à affronter les effets du changement climatique. Ainsi, nous avons développé une stratégie, qui nous a permis de définir le périmètre, d’établir des priorités et de fournir un cadre d’action pour notre démarche face au changement climatique.

Un plan de travail global concernant le changement climatique a été développé. Il met l’accent sur les services apportés aux producteurs (cf. les Standards changement climatique), l’aide aux producteurs pour une adaptation au changement climatique (avec la création de partenariats pour des projets d’adaptation), et un plaidoyer mené par les producteurs. La mission principale est de permettre aux producteurs vulnérables de s’adapter au changement climatique et de les aider à en réduire les impacts, tout en assurant la promotion de plusieurs bonnes pratiques de développement durable.

Fairtrade International et d’autres organisations membres ont introduit aussi des plans de réduction de l’empreinte carbone afin de limiter leur impact opérationnel sur le changement climatique.

Comment les Standards Fairtrade traitent du changement climatique.

Les Standards Fairtrade encouragent le développement durable à travers de meilleures pratiques agricoles, qui, non seulement guident les producteurs dans leur adaptation au changement climatique, mais les encouragent aussi à en réduire leur impact. Les Standards environnementaux comprennent  les pratiques suivantes : une gestion intégrée des insectes , la prévention de l’érosion des sols et l’amélioration de leur fertilité, un usage durable des sources d’eau, une gestion durable des déchets, l’interdiction des OGM, la protection de la biodiversité, l’usage d’énergies renouvelables, et la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

En complément de ces Standards environnementaux, Fairtrade évalue et développe des Standards changement climatique pour apporter plus de soutien aux producteurs dans leur adaptation aux effets du changement climatique et en réduire l’impact de ces derniers.

Au-delà des Standards

Alors que Fairtrade travaille au développement de Standards volontaires pour affronter  le changement climatique dans le but de répondre aux besoins croissants des producteurs, beaucoup d’autres initiatives sont en cours pour les aider à s’adapter au changement climatique, à défendre leurs besoins propres et pour réduire les émissions opérationnelles de Fairtrade.

•    Le programme d’aide aux producteurs contre le changement climatique

Le système Fairtrade développe actuellement un programme d’aide centré sur les producteurs pour l’adaptation et la réduction du changement climatique, qui met plus particulièrement l’accent sur les  organisations de petits producteurs. Les activités principales du programme sont :

-    Une évaluation des risques et opportunités
-    La promotion de stratégies d’adaptation au niveau local
-    Des échanges sur les bonnes  pratiques à adopter ainsi que sur les leçons à retenir
-    Des échanges d’informations au sein des réseaux

Pour mettre en place ces activités, Fairtrade travaille en partenariat avec des organisations techniques locales ou régionales qui possèdent une expertise sur le changement climatique. Ce programme est limité aux régions ou aux produits identifiés comme étant à risque en matière de changement climatique.
La mise en place de ce programme prévoit l’implication de l’ensemble de la chaine de production comme un principe de responsabilité partagée, et est soumise au secteur privé ou public.

•    Un plaidoyer mené par les producteurs

Les réseaux de producteurs Fairtrade, avec l’aide de Fairtrade International et d’autres membres, développent un plan de plaidoyer contre le changement climatique, qui se concentre d’abord sur les négociations internationales à propos du changement climatique, puis sur les discussions régionales. Les priorités pour les revendications climatiques comprennent :

-    Le positionnement de Fairtrade comme partie prenante des réponses apportées au changement climatique
-    La création d’une plate-forme pour permettre aux producteurs d’exprimer leurs inquiétudes et leurs demandes.
-    Un plaidoyer en faveur de fonds plus importants pour une adaptation effective

Un groupe de travail a été établi pour travailler sur le plaidoyer contre le changement climatique, il a pour but de coordonner toutes les activités de plaidoyer, particulièrement l’engagement des producteurs à la Conference Of the Party (COP), conférence annuelle portant sur le changement climatique organisée par les Nations-Unies. Les représentants des producteurs ont été de plus en plus impliqués dans ces conférences internationales qui ont eu lieu à Cancun, Durban et Doha. Lors de ces conférences ils ont porté la voix des producteurs les plus affectés par le changement climatique au plus haut niveau de discussion, mettant en lumière les défis auxquels ils font face, leurs approches et le soutien technique et financier dont ils ont encore besoin.

Les Réseaux des Producteurs Fairtrade tiennent un blog à propos du changement climatique, dans lequel on trouve des histoires de producteurs, des positions, des pétitions, des interviews, mais aussi un partage d’informations sur les projets d’adaptation au changement climatique, ainsi que des bonnes pratiques.

•    Un Plan Interne de réduction de l’empreinte carbone

Fairtrade International a développé une méthodologie pour surveiller ses propres émissions carbone et est en train de mettre en place une stratégie pour les réduire. Cette méthodologie a été auditée par un organisme extérieur pour vérifier son efficience et son exactitude.

Cette stratégie a pour but de réduire les émissions de 5 % d’ici fin 2015, et de 10 % d’ici 2017. Fairtrade International encouragera l’utilisation d’une approche similaire au sein du système international Fairtrade.

Pour en savoir plus:

Les multiples conséquences du changement climatique dans les plantations de thé au Malawi

La consommation d'eau au cours de la production de fleurs Fairtrade au Kenya

Gestion de l’eau et du bois durable dans la coopérative KDCU en Tanzanie

Protéger les zones humides en Ouganda