Font Size

Cpanel
Accueil > A la une > Le commerce équitable : Un levier pour les droits des femmes

Le commerce équitable : Un levier pour les droits des femmes

Les femmes constituent jusqu’à 60% de la main d’œuvre agricole dans certains pays en développement. Néanmoins, elles sont souvent marginalisées et privées de leurs droits. Le commerce équitable Fairtrade/Max Havelaar lutte contre ces discriminations en prônant l’égalité entre hommes et femmes dans les organisations de producteurs et de travailleurs agricoles.

slider-journee-de-la-femme

 

 Renforcer l'indépendance et l'autonomie des femmes

chffre2017 2

Dans de nombreuses régions du monde, l’accès des femmes aux droits et aux opportunités est limité, et elles ne peuvent pas décider de leur vie. Bien souvent, elles ne disposent pas de leurs propres revenus alors qu’elles participent activement aux tâches agricoles. Elles n’ont pas voix au chapitre quant à l’utilisation des ressources du foyer ou la gestion des coopératives dans lesquelles elles travaillent.

Le commerce équitable permet de renforcer l’indépendance économique et l’autonomie des femmes. Elles peuvent être rémunérées directement pour leur travail, gérer elles-mêmes leur activité en tant que productrices et prendre part à la gouvernance des coopératives agricoles. Cela change non seulement leur regard sur elles-mêmes, mais aussi leur position dans la société et au sein des ménages. Reconnues, elles participent aux décisions et sont capables de prendre en main leur avenir et celui de leurs enfants, notamment à travers la scolarisation et l’accès aux soins.

« Le commerce équitable a pour objectif l’amélioration de la vie des familles et des communautés. Cela n’est pas possible sans la participation active des femmes, c’est pourquoi elles ne peuvent pas être exclues des décisions. S’impliquer dans la vie de l’organisation ne veut pas forcément dire faire le même travail. Cuisiner pour les travailleurs a la même valeur que prendre une machette, mais les femmes doivent avoir le choix de leur participation ! »
Marike de Peña, présidente de Fairtrade International et directrice de la coopérative de producteurs de banane Banelino en République dominicaine.

Promouvoir l'égalité hommes-femmes

chiffre2017

Les cahiers des charges du label Fairtrade/Max Havelaar incluent des critères spécifiques pour favoriser l’égalité entre hommes et femmes tels que la non-discrimination de genre, la lutte contre les intimidations sexuelles ou attitudes injurieuses, la mise en place de dispositions sociales bien souvent non obligatoires dans le cadre des lois nationales, comme la sécurité sociale et le congé de maternité.

Les organisations engagées dans le commerce équitable doivent par ailleurs proposer des programmes permettant d’améliorer la situation économique et sociale des femmes. De plus en plus de coopératives introduisent des quotas pour la participation des femmes et mettent en place des projets pour améliorer leurs conditions de vie, comme l’accès à l’eau potable, les services de santé, de garde d’enfants, les transports ou l’achat d’équipements qui facilitent la vie quotidienne. Autant d’initiatives qui permettent aux femmes de s’investir davantage dans des activités telles que le travail rémunéré, l’éducation ou la formation, et de jouer un rôle plus actif dans leurs organisations, leurs communautés et leurs familles.

Découvrez les portraits de productrices qui changent la vie de leur communauté :

portrait6 portrait 8 portrait7

Rencontrez 5 autres femmes qui font la différence :