Démarche RSO

Max Havelaar France a engagé en 2020 une démarche RSO ambitieuse, cohérente avec son projet associatif, incluant l’ensemble de ses parties prenantes internes et externes et qui participe à l’amélioration continue de l’organisation.

Celle-ci est organisée autour de trois piliers principaux, en cohérence avec les domaines d’action de la norme ISO26000.

Pilier 1 – Garantir un cadre favorable à l’épanouissement des collaborateur.rice.s

Max Havelaar France souhaite garantir à tous·tes ses collaborateur·rice·s un cadre de travail libre de discriminations, veiller à leur santé et à leur bien-être et maintenir des relations et une ambiance de travail de qualité.

Un code éthique porteur de valeurs :

Max Havelaar France a adopté en 2020 le Fairtrade Organization Code, code éthique du mouvement Fairtrade/Max Havelaar.Celui-ci définit un socle de valeurs, principes et pratiques en termes de responsabilité, de respect, d’intégrité et d’éthique.

Max Havelaar France a intégré ce code dans ses procédures internes en formalisant cinq axes prioritaires : protection des enfants et adultes vulnérables, lutte contre l’exploitation et les abus sexuels, lutte contre l’intimidation et le harcèlement, lutte contre la fraude et la corruption et enfin, protection des lanceurs d’alerte. Ils ont fait l’objet de formations pour les collaborteur.rice.s.

Pilier 2 – Améliorer notre impact économique et social avec notre écosystème de parties prenantes

Max Havelaar France souhaite améliorer l’impact économique et social de son activité, au-delà de son cœur de métier - développer le commerce équitable Fairtrade/Max Havelaar -, en travaillant avec l’ensemble de ses fournisseurs, prestataires, ainsi qu’au niveau local.

Des achats plus responsables : En 2020, l’association a analysé l’ensemble de ses fournisseurs sur des critères de responsabilité sociale et environnementale afin d'améliorer ses pratiques d’achats.

À la suite de ce bilan, une démarche d’actualisation de la procédure achats a été engagée afin de favoriser des fournisseurs « responsables » (engagés avec une certification équitable et/ou environnementale, des entreprises de l’économie sociale et solidaire, etc.), avec l’objectif d’augmenter progressivement la part de ces derniers.

À la suite de ce bilan, une démarche d’actualisation de la procédure achats a été engagée afin de favoriser des fournisseurs « responsables » (engagés avec une certification équitable et/ou environnementale, des entreprises de l’économie sociale et solidaire, etc.), avec l’objectif d’augmenter progressivement la part de ces derniers.

Pilier 3 – Réduire l’impact environnemental lié à notre fonctionnement

Une réduction de l’impact est visée en travaillant à différents niveaux : les locaux, les déplacements, mais aussi les pratiques numériques ou la gestion des déchets.

Bilan Carbone :

Un bilan carbone des activités sur l'année 2019 a été réalisé en s’appuyant sur la méthodologie Bilan Carbone de l’ADEME.

L’association a commencé à déployer en 2020 des actions afin de réduire son empreinte carbone, les chantiers se poursuivent en 2021. Les indicateurs fixés permettront de suivre l’évolution de la démarche RSO et se fixer de nouveaux objectifs toujours plus exigeants.