Font Size

Cpanel
Accueil > Sucre

Sucre

LE SUCRE EST LE FRUIT DE LA TRANSFORMATION INDUSTRIELLE DE LA CANNE À SUCRE (À 80%) OU DE LA BETTERAVE (À 20%).

Chaque année, plus de 180 millions de tonnes sont produites dans les millions de fermes et plantations de 119 pays au Nord comme au Sud. Elles représentent une source de revenus non négligeables pour les pays producteurs. Pourtant, quand ils ne sont pas accompagnés, les travailleurs agricoles de ce secteur peinent à vivre décemment de leur travail. Bien que peu valorisée, cette matière première est également essentielle aux consommateurs et aux industriels qui en dépendent, son prix influençant le « confort » des premiers et les performances des seconds.

Production

62 700

Petits producteurs de sucre dans le monde

Bénéfice

10,2 M/€

Montant de la prime de développement reçue en 2014

Contextes et enjeux de la filière

Le sucre est produit dans de nombreux pays et il est souvent consommé localement. Les principaux pays exportateurs sont le Brésil, la Thaïlande et l’Australie,. Toutefois, d’autres pays producteurs, grands consommateurs et importateurs, dont les cycles de production sont variables, influencent aussi ce marché (Inde, Chine, etc).

Par ailleurs, la filière sucre est extrêmement concentrée (à titre indicatif, sur le marché européen quatre groupes contrôlent 64% de la production) et ce processus de concentration se renforce progressivement. Cela entraîne une optimisation des infrastructures d’une part mais une diminution des potentiels partenaires commerciaux d’autre part.

Le marché international du sucre est une combinaison d’accords internationaux complexes incluant des quotas, des droits de douanes, des accords multilatéraux ou bilatéraux de protection des marchés et de politiques publiques d’intervention sur les marchés. L’Inde, l’Union Européenne et d’autres pays protègent ainsi leurs marchés et le prix du sucre à la consommation domestique. Depuis 1968, l’Union Européenne a ainsi mis en place le Régime Sucrier Européen. Il s’agit d’un système qui fixe les règles du marché intérieur et les règles d’échange avec les pays tiers. Depuis 2006, des étapes ont été arrêtées pour arriver à un arrêt de cet accord et créer un marché libre de droits et de contingents à l’horizon 2017

De plus, d’autres enjeux pèsent actuellement sur le marché du sucre, enjeux liés au développement des préoccupations environnementales et à l’essor des biocarburants.

Réponses du système Fairtrade / Max Havelaar

La canne à sucre est cultivée par de nombreux petits propriétaires terriens, dans des zones généralement enclavées. Pour ces producteurs, la canne à sucre est une culture de rente et elle représente leur principale source de revenus. Alors que les conditions de production et de commercialisation sont difficiles, le regroupement des producteurs en coopérative leur permet d’investir dans la production, d’améliorer leurs rendements mais aussi de prendre en charge des investissements comme des machines pour diminuer la pénibilité de leur travail ou encore livrer la production à la sucrerie. En effet, pour obtenir le meilleur rendement, la canne doit être livrée à la sucrerie dans les 48 heures qui suivent sa récolte.

En outre, les producteurs sont souvent dépendants des sucreries qui transforment la canne à sucre en sucre. Ces infrastructures sont extrêmement couteuses et mettent hors de portée (sauf programme exceptionnel) l’achat d’une sucrerie par les producteurs.

Les standards Fairtrade / Max Havelaar représentent un véritable cadre pour une production durable du sucre de canne. et répondent notamment aux trois piliers du développement durable :

  • Social >> respect des conditions de travail selon les conventions de l’OIT et la possibilité d’investir une partie la prime de développement dans des projets sociaux communautaires.
  • Economique >> possibilité d’investir une partie la prime de développement pour l’augmentation des revenus des producteurs ou l’investissement dans l’outil de production.
  • Environnement >>interdiction de l’usage des produits les plus nocifs, usage raisonné des engrais et pesticides et incitation à la conversion à l’agriculture biologique via un prix différencié pour le sucre Fairtrade et bio.


A plus long terme, le système Fairtrade / Max Havelaar aide les organisations de producteurs et les producteurs à faire face aux instabilités du marché en leur permettant un meilleur accès aux financements, la construction de relations solides avec les acheteurs et une amélioration des conditions contractuelles. Il favorise l’organisation des producteurs en coopératives fortes et structurées, fonctionnant de façon transparente et démocratique.

Le sucre Fairtrade

Le sucre certifié Fairtrade / Max Havelaar représente aujourd’hui moins de 1% du sucre exporté dans le monde.

En 2014, il y avait 99 organisations de producteurs certifiées Fairtrade / Max Havelaar, dans 19 pays, et représentant plus de 62 700producteurs.

Les pays producteurs sont : le Belize, le Costa Rica, Cuba, l'Équateur , El Salvador, Fidji, la Guyane, l’Inde, la Jamaïque , le Malawi, l’Ile Maurice, le Mozambique, le Paraguay, le Pérou, les Philippines, le Swaziland, la Thaïlande, la Zambie.

Le FSP Sucre : de nouveaux débouchés pour le sucre de cannes Fairtrade

Les petits producteurs du commerce équitable Fairtrade/Max Havelaar rencontrent des difficultés pour la vente de leur canne à sucre. Le Programme d’Approvisionnement Fairtrade pour le sucre (FSP Sucre) offre un nouveau moyen aux entreprises de s'engager à leurs côtés. L'objectif : créer de nouvelles opportunités de commercialisation pour le sucre Fairtrade, dans le cadre de partenariats à long terme, axés sur l'impact.

Pour en savoir plus sur ce nouveau programme d'approvisionnement

QUELQUES CHIFFRES

Production mondiale de sucre : 183 millions de tonnes

Brésil : 34 millions
Inde : 28 millions
Europe des 27 : 19 millions
Chine : 10 millions
Thaïlande : 11 millions
* Source = CEDUS (memostat 2016) 
 


Les outils du système Fairtrade / Max Havelaar

La prime de développement (payée par le premier importateur, 100% de la prime est reversée aux organisations de producteurs) :
elle est établie pour doter les organisations de producteurs d'une capacité d'autofinancement et d'investissement de base tant dans le domaine social (dispensaires, scolarisation, adduction d’eau etc…) que dans celui de la production (outillage, matériel de séchage etc…). 

Tour du monde du sucre équitable

banane3

Quelques exemples de coopératives de sucre certifiées

Manduvira, coopérative de producteurs de canne à sucre au Paraguay

La coopérative Manduvira a été fondée en 1975, dans les villages de Arroyos et Esteros dans une zone de plaines fertiles et de collines du sud-ouest du Paraguay. Située au sud-ouest du Paraguay, la coopérative de petits producteurs Manduvirá est certifiée Fairtrade depuis 1999. Cette organisation, qui comptait 200 membres à ses débuts, regroupe aujourd’hui plus de 1’700 producteurs. La certification Fairtrade a fortement contribué au développement économique de la coopérative Manduvirá. Le contact direct avec les importateurs et l’accès à davantage d’informations sur le marché lui ont permis de renforcer significativement sa position de négociation. Au terme de plusieurs années de construction, les paysans de la coopérative Manduvirá ont mis en service leur propre site de production de sucre bio certifié Fairtrade en 2014. Les 15 millions de dollars nécessaires à la réalisation du projet ont été financés par la prime Fairtrade ainsi que des crédits nationaux et internationaux, et avec le soutien du Fairtrade Access Fund. Depuis l’ouverture de leur sucrerie, les petits producteurs n’ont plus à parcourir les 100 km de routes poussiéreuses qui mènent aux équipements de transformation les plus proches ni à payer les loyers élevés pour utiliser ces derniers. La sucrerie emploie près de 200 personnes, notamment des jeunes gens qui, faute de perspective d’avenir, étaient partis dans la capitale Asunción et qui reviennent désormais chez eux. « Nous avons réalisé notre rêve d’une sucrerie qui appartiendrait à la coopérative et non à des entreprises privées », explique le directeur de Manduvirá, Andres Gonzales, à propos de ce projet.

Producteurs

banane2

Kasinthula, coopérative de producteurs de canne à sucre au Malawi

Créée en 1996, la coopérative Kasinthula est située dans le sud du Malawi, l’un des pays les plus pauvres d’Afrique. Dans cette zone, la pluviométrie n’est pas favorable à la production agricole. De ce fait, certains producteurs se sont tournés vers la culture de la canne pour subvenir aux besoins de leur famille. Née d’un partenariat entre un industriel et le gouvernement, la coopérative est aujourd’hui gérée par les producteurs et les ventes de sucre Fairtrade leur permettent d’investir dans des projets d’amélioration de la qualité de leur production et de développement des services communautaires (électrification, amélioration de l’habitat…). Par ailleurs, une partie de la prime de développement perçue est reversée aux producteurs comme complément de revenu pour faire face aux conditions de vie difficiles auxquelles ils font face (sécheresse, insécurité alimentaire…).



Producteurs




Actualités de la filière

www.lalettredelacheteur.com

Pour en savoir plus
Cyclope
www.franceagrimer.fr