Font Size

Cpanel
Accueil > Filières > FSP Cacao & Sucre : de nouveaux débouchés pour les producteurs du commerce équitable

FSP Cacao & Sucre : de nouveaux débouchés pour les producteurs du commerce équitable

A la demande de producteurs, le mouvement international Fairtrade, dont Max Havelaar France fait partie, a développé depuis 2014 les Programmes d’Approvisionnement Fairtrade (FSP) pour les filières cacao et sucre de canne. Cette nouvelle opportunité, complémentaire au label Fairtrade/Max Havelaar, donne aux organisations de producteurs la possibilité de construire des partenariats commerciaux avec de nouvelles entreprises de l’agro-alimentaire, dans les conditions du commerce équitable. L'objectif : permettre aux producteurs de cacao et de sucre certifiées Fairtrade/Max Havelaar de vendre une part plus importante de leur production aux conditions du commerce équitable, pour améliorer les conditions de vie de leurs familles et de leurs communautés.

fsp cacao sucre

Le mouvement international Fairtrade/Max Havelaar permet aujourd’hui à plus d’1,5 million de producteurs de bénéficier de conditions commerciales plus justes. Cependant, certaines organisations de producteurs certifiées rencontrent des difficultés pour la commercialisation de leur récolte, notamment pour le cacao et le sucre de canne : dans ces filières, seul un tiers de la production certifiée Fairtrade/Max Havelaar est à ce jour vendue aux conditions du commerce équitable.

Les règles d’utilisation du label Fairtrade/Max Havelaar stipulent que pour les produits labellisés, tous les ingrédients qui peuvent être équitables doivent l’être, et que ces ingrédients doivent constituer au moins 20% du poids du produit. Or, un grand nombre de produits utilisant du cacao et/ou du sucre ne peuvent répondre à ces critères. En particulier, de nombreuses entreprises utilisent ces matières premières pour fabriquer des produits composés de multiples ingrédients.

C'est dans ce cadre que les organisations de producteurs ont sollicité le mouvement international Fairtrade/Max Havelaar pour imaginer un nouveau type de partenariat, selon des modalités qui leur permettraient d'accéder aux mêmes bénéfices que le label Fairtrade/Max Havelaar historique, tout en étant accessible à davantage d'entreprises.

Un nouveau type de partenariat pour répondre aux besoins des producteurs

Afin de permettre à ces producteurs de trouver de nouveaux débouchés, un nouveau type de partenariat a donc été élaboré et lancé en 2014 par le mouvement international Fairtrade : les Programmes d’Approvisionnement Fairtrade (ou FSP pour Fairtrade Sourcing Program). Les organisations nationales du mouvement, telles que Max Havelaar France, peuvent le proposer à des entreprises de leur pays souhaitant s’engager dans une démarche de commerce équitable pour leurs approvisionnements en cacao et/ou en sucre de canne.

Max Havelaar France a mené une étude approfondie et des consultations auprès de l'ensemble de ses parties prenantes afin d’évaluer la pertinence de développer ce nouveau type de partenariat sur le marché français. Soucieuse de répondre aux attentes des producteurs, l’Assemblée Générale de l’association a décidé en juin 2016 d’expérimenter ce modèle en France en capitalisant sur les premières expériences de développement du FSP dans d’autres pays.

Ainsi, tout en poursuivant en priorité le développement du label historique Fairtrade/Max Havelaar, l'association Max Havelaar France souhaite donner aux producteurs du mouvement davantage de moyens pour décider de leur avenir. L’expérimentation du FSP auprès des entreprises françaises visera notamment à privilégier un impact qualitatif pour les organisations de producteurs plutôt qu’une approche quantitative.

Une approche basée sur l’approvisionnement en matières premières

Les Programmes d’Approvisionnement Fairtrade proposent à des entreprises de s’approvisionner en cacao et/ou en sucre de canne issus du commerce équitable, indépendamment d’autres ingrédients intervenant dans la fabrication de leurs produits.

Afin de ne pas induire de confusion par rapport au label Fairtrade/Max Havelaar bien connu des consommateurs, les produits élaborés à base de cacao ou de sucre issus du commerce équitable dans le cadre de partenariats FSP avec des entreprises françaises ne porteront pas de label.

Les entreprises partenaires pourront cependant communiquer sur leur engagement au travers de leur communication institutionnelle dans le cadre de leur démarche de Responsabilité Sociétale de l'Entreprise.

Des bénéfices accrus pour les producteurs

A travers les partenariats FSP, les producteurs bénéficient des mêmes avantages que ceux du label Fairtrade/Max Havelaar. En ayant accès à des débouchés supplémentaires, ce nouveau type de partenariat doit notamment permettre aux organisations de producteurs d’obtenir plus de moyens pour investir davantage dans le développement de leur activité et dans des projets sociaux pour améliorer les conditions de vie de leur communauté.

Ainsi, suite au lancement international des FSP en 2014, des engagements importants avec des organisations de producteurs de cacao ont été pris et les ventes de cacao Fairtrade/Max Havelaar dans le monde ont augmenté de 17% en 2014. Dans le même temps, 1,4 millions de dollars de prime de développement supplémentaires ont été générés par ces partenariats FSP.

Conscients que l’impact sur le terrain ne dépend pas exclusivement des volumes vendus aux conditions du commerce équitable, mais également du soutien apporté aux organisations de producteurs, le mouvement international Fairtrade/Max Havelaar a mis en place un Programme supplémentaire d’appui aux producteurs afin de renforcer leurs organisations et de leur proposer un appui technique accru. Ce programme spécifique est financé notamment par les droits de licence payés par les entreprises partenaires dans le cadre des FSP.