Font Size

Cpanel
Accueil > flux-actualités > Les changements climatiques > Les pratiques agricoles durables pour les producteurs de café d’Amérique latine

Les pratiques agricoles durables pour les producteurs de café d’Amérique latine

La Semaine du développement durable se termine, et la Journée mondiale pour l’Environnement arrive. L’occasion de mettre en avant le rôle clé des petits producteurs agricoles dans la lutte contre le changement climatique.

Des recherches menées par l’Institut des Ressources Naturelles de l’Université de Greenwich indiquent que le changement climatique « aura principalement des impacts négatifs sur la production agricole, la sécurité alimentaire et le développement économique, en particulier dans les pays en développement. »  Les petits agriculteurs de ces pays comptent en effet parmi les principales victimes du dérèglement du climat.

 160602 les pratiques agricoles durables pour les producteurs de cafe damrique du sud

Lutter contre la recrudescence des maladies du caféier

Les producteurs de café certifiés Fairtrade sont durement touchés par la propagation de la rouille du caféier, maladie qui touche plus de 50 % de l’ensemble de la zone de production en Amérique centrale. Ce pourcentage atteint 30 à 40 % dans certains pays d’Amérique du Sud. Un facteur clé du déclenchement de l’épidémie a été identifié : le changement climatique.

Face à cette situation, les producteurs de la coopérative de café, Sonomoro, au Pérou ont décidé de réagir par la mise en œuvre d’un programme d'adaptation et de formation, parrainé par une entreprise allemande, en collaboration avec l’association TWIN Trading.

«Pour moi, le travail avec Fairtrade sur le changement climatique et l'environnement a été très important, parce que nous apprenons à prendre soin de notre environnement et d'améliorer nos techniques agricoles»
Magda, membre de la coopérative et l'un des promoteurs de passer par le programme.

Lutter contre la déforestation

La coopérative Sonomoro ont également identifié le reboisement comme l'une des priorités pour la région. Un ingénieur forestier local a appuyé les producteurs pour planter 40 000 arbres d'ombrage entre les plants de café, telles des haies vives et des barrières au vent, pour limiter l'érosion. Le projet a par ailleurs été étendu pour inclure la coopérative voisine, Sangereni, bénéficiant à plus de 200 producteurs supplémentaires. Les comités de jeunes dans les deux coopératives ont été très impliqués dans le processus.

En  encourageant des pratiques agricoles durables, le commerce équitable Fairtrade/Max Havelaar permet aux producteurs d’être plus résilients face au changement climatique. Grâce à des formations et une utilisation adaptée de la prime de développement Fairtrade, ils s’attachent à préserver l’environnement autour d’une culture du café agroforestière, le plus souvent implanté dans des milieux montagneux, à la fois fragiles et très riches en biodiversité.

Les producteurs témoignent de l’amélioration des pratiques agricoles durables grâce au commerce équitable Fairtrade/Max Havelaar