Font Size

Cpanel
Accueil > flux-actualités > Les changements climatiques > Les garanties environnementales Max Havelaar France ça change quoi ?

Les garanties environnementales Max Havelaar France ça change quoi ?

Si en plus de proposer des filières de production plus sobres d’un point de vue environnemental, les organisations de producteurs conduisent de nombreux projets d’atténuation de leur impact, c’est parce qu’en tant qu’acteurs de commerce équitable, le respect de l’environnement est inscrit dans leur ADN ! Max Havelaar France accompagne ce mouvement et sensibilise à son tour sur des problématiques environnementales qui sont inscrites dans les valeurs de respect des personnes et de leur environnement au sein du commerce équitable.
sliderlesgarantiesmhf



En effet, Le commerce équitable crée des conditions nécessaires pour que les producteurs puissent exploiter durablement leurs terres dans le respect de l’environnement. Le commerce équitable permet aux petits producteurs plus de résiliences face aux changements climatiques.

Quelques rappels issus des cahiers des charges Fairtrade / Max Havelaar vis-à-vis de l'environnement

•    Les producteurs du commerce équitable préservent leurs ressources et remplacent les produits chimiques par des méthodes biologiques. Ils s'assurent de la protection des ressources en eau, des milieux fragiles, luttent contre l’érosion des sols et favorisent une bonne gestion des déchets.
•    Pour chaque filière, les standards dressent une liste détaillée des produits phytosanitaires interdits.
•    Les semences OGM sont interdites par les cahiers des charges Fairtrade / Max Havelaar.
•    Ils tendent à préserver la biodiversité grâce à la sensibilisation des producteurs, le respect des ressources naturelles, la préservation des espèces animales et végétales sur et à proximité des lieux de production.
•    La conversion à l’agriculture biologique est un objectif à terme, encouragé par une prime pour les produits qui en sont issus.
Pour voir tout complément d’information sur les garanties Max Havelaar France, c’est ici : nosgaranties.maxhavelaarfrance.org

 

Les coopératives de petits producteurs  face au changement climatique

La coopérative de petits producteurs Bolivien EL CEIBO (cacao biologique) constate les impacts de ce changement climatique. Après une période plutôt sèche dans les années 80-90, les producteurs sont désormais confrontés à une période plus humide due à une extension et un déséquilibre de la période des pluies ainsi qu’à des inondations plus fréquentes et plus importantes. Ces déséquilibres ont pour principale conséquence d’augmenter le taux d’humidité relative des parcelles qui favorise le développement des maladies, notamment fongiques. Ainsi la moniliose, causée par le champignon Moniliophthora roreri, provoque actuellement une véritable hécatombe (en 2014, jusqu’à 70 % de pertes par endroit).

Quand l’humidité sévit en Amérique latine, favorisant la propagation de maladies (rouille sur café et monilia sur cacao), c’est au contraire la sécheresse qui a considérablement affecté les producteurs de café en Tanzanie (KNCU et KCU) en 2011 et qui a diminué de 50% leurs rendements.

En Amérique latine, les coopératives de café, comme par exemple la fédération COOCAFE au Costa Rica, investissent dans des installations de traitement des eaux de lavage, des programmes de reboisement, et l'utilisation de technologies propres dans les processus de broyage du café et de séchage (panneaux solaires).

Sources :
Le journal « équité » #18 Avril 2015, la fédération Artisans du Monde
David ERHART – Responsable des relations avec les partenaires du Sud à la Fédération Artisans du Monde