Font Size

Cpanel
Accueil > Chez les producteurs > Les travailleurs de la banane aident à reconstruire une société juste et pacifiée en Colombie

Les travailleurs de la banane aident à reconstruire une société juste et pacifiée en Colombie

Alors que la société colombienne se reconstruit après des années de guerre civile, les plantations de bananes Fairtrade de la région d’Urabá, l’une des plus durement touchées, permettent aux travailleurs de prendre en main leur avenir.

160718 les travailleurs de la banane aident a reconstruire une societe pacifiee en colombie


Le mois dernier, un accord historique a été signé suite à des décennies de conflit en Colombie. La guerre civile a vu les agriculteurs perdre leurs terres, elle a coûté la vie à 220 000 personnes et fait environ 6,7 millions de déplacés. Les plantations de bananes à Urabá sont devenues un vrai champ de bataille entre les guérillas et les paramilitaires. 8000 personnes ont été assassinées, parmi elles des dirigeants syndicaux, des membres et des gestionnaires, la méfiance entre employeurs et travailleurs est devenue monnaie courante.

Dans une nation qui a longtemps appelé à la paix, les efforts déployés par les plantations certifiées Fairtrade ont permis d’apaiser les relations dans la région, de donner plus de voix aux travailleurs et de promouvoir les principes des droits humains pour bâtir la société juste et inclusive dont le pays a besoin. Harold Suarez, un ouvrier de 32 ans travaillant dans la plantation de bananes Montesol, certifiée Fairtrade, s’est battu pour améliorer ses conditions, celles de sa communauté et de ses collègues. Il explique comment:

Construire un environnement meilleur

"Je travaille dans l'industrie de la banane depuis environ 10 ans. Je vis à Urabá, une région qui possède 20 000 hectares de plantations de bananes et emploie environ 38 000 travailleurs. C’est une terre de bananes. Les gens viennent de toute la Colombie pour travailler ici. Nous avons tous beaucoup souffert à cause de la violence historique dans notre pays, et en raison de problèmes économiques, mais, jour après jour, nous construisons un meilleur environnement.

Mon employeur actuel, Montesol, a été certifié Fairtrade il y a 5 ans. Je suis fier de représenter les autres travailleurs et de négocier avec le propriétaire de la plantation en leur nom. Nous avons une convention collective qui couvre les salaires, les problèmes auxquels sont confrontés les travailleurs et les avantages sociaux.

Dans le cadre de cet accord, nous recevons une formation juridique gratuite sur tous les aspects des droits des travailleurs, y compris la non-discrimination, l'inclusion des genres et l'interdiction du travail des enfants. Il y a une incroyable diversité en Colombie , et dans ma région il y a plus de 30 groupes ethniques différents. Il est donc important de veiller à ce que les personnes de différentes ethnies, cultures ou genres ne soient pas traitées différemment, ce qui était un problème quand j’ai commencé à travailler dans l'industrie. Cette formation a permis d'améliorer la structure démocratique de la plantation et nous a aidés à négocier un congé de maternité payé et plus long. Bien que nous ayons toujours eu une bonne relation avec le dirigeant de la plantation, nous avons désormais une meilleure communication entre les travailleurs et la direction."


Une énorme différence pour les travailleurs

"Je suis fier d'avoir apporté des améliorations significatives vers de meilleures conditions de travail pour les travailleurs. Dans le passé, nous avons souvent effectué des heures supplémentaires non rémunérées, et cela ne se produit plus. Nous sommes maintenant très stricts sur les heures supplémentaires parce que le travail que nous faisons est très exigeant physiquement.

Des changements simples comme celui-ci font une énorme différence, tout comme la fourniture de vêtements et d’un équipement approprié, qui font partie des normes Fairtrade. De nombreuses plantations ne bénéficient pas de ces avantages. Par exemple, dans mon emploi précédent, les travailleurs devaient apporter leur propre eau potable, même si le travail physique nécessaire sur une plantation de bananes où il fait chaud donne très soif. Lorsque j’ai commencé à travailler à Montesol, le patron ne fournissait pas d'eau potable, mais quand la plantation a été certifiée Fairtrade, c’est devenu une exigence. Même si cela représente un coût supplémentaire pour l'entreprise, c’est un avantage certain pour les travailleurs."


Offrir des possibilités à la génération future

"En Colombie, nous avons de bonnes conditions légales sur les droits et la syndicalisation des travailleurs. Cependant, après avoir travaillé dans les plantations non certifiées, il est certain que j’ai une meilleure qualité de vie maintenant.

Avant j’avais un revenu limité et moins de possibilités de me développer personnellement. En tant que travailleurs dans les plantations, nous n’étions pas en mesure d'envoyer nos enfants à l'école ou au collège, nous n’avions pas assez de revenus et l'accès était compliqué pour la plupart des universités publiques de la ville, situées à 500 km. Nous avons consacré une partie de l'argent de la prime à l'enseignement supérieur, pour offrir des possibilités à la génération future. A ce jour, nous avons investi 30 000 dollars dans ce domaine. Grâce à Fairtrade, j’ai pu personnellement en bénéficier et je viens de terminer un parcours professionnel dans la finance. Quinze autres personnes ont également été diplômées.

Chez Montesol, le personnel a également été consulté pour savoir quelle formations nous trouverions les plus utiles. Nous avons choisi de suivre des cours sur la résolution des conflits, la planification familiale et de la budgétisation des ménages. Tout ceci a été facilité par Fairtrade."


Construire une paix durable

"La prime Fairtrade a également été investie dans de nouvelles maisons pour les travailleurs dans le besoin. Le plan de logement a été cofinancé par le gouvernement pour aider les travailleurs déplacés. Sans ce programme, les travailleurs auraient dû louer des maisons vraiment vétustes, sans planchers ou murs appropriés,  avec des familles de 6 personnes ou plus entassées dans une seule pièce. Ce fut une bénédiction d’obtenir la certification Fairtrade et d’avoir reçu ce soutien économique et social. Cela a révolutionné la vie de beaucoup de gens.

Je pense que nous avons échappé au cycle de la pauvreté. J'ai maintenant une éducation, les outils nécessaires pour négocier et je suis fier de porter la parole de mes collègues. Dorénavant, nous les Colombiens luttons pour une paix durable, je commence ainsi à voir la lumière au bout du tunnel."

Cet article est apparu sur le site du Guardian Sustainable Business le mardi 19 Juillet 2016 '