Font Size

Cpanel
Accueil > Chez les producteurs > Coopevictoria : la coopérative qui lutte contre le changement climatique

Coopevictoria : la coopérative qui lutte contre le changement climatique

Face au changement climatique, les petits producteurs ont leur mot à dire ! La coopérative de café et de sucre Coopevictoria a remporté le concours de « Contribution des Petits Producteurs pour faire face au changement climatique » organisé par le réseau de producteurs Fairtrade d’Amérique Latine-Caraïbes (CLAC). Grâce à des projets ingénieux, cette coopérative adapte ses pratiques agricoles pour mieux faire face au dérèglement du climat et atténué son empreinte écologique.


 Image Coopévictoria

Diminuer de 80% des émissions de gaz à effet de serre

C’est dans la province d'Alajuela au Costa Rica, que les 2274 membres (1488 producteurs de café et 786 producteurs de sucre) de la coopérative Coopevictoria se sont rendu compte que chaque litre d’huile dispersé dans l’eau en pollue 10 000.

Fort de ce constat, les producteurs ont donné naissance au projet “Guardianes del Agua” qui incite à réduire cette forme de pollution en promouvant notamment le recyclage de ces huiles, et en les transformant en biocarburant. Celui-ci sera alors utilisé notamment pour faire fonctionner les machines agricoles de la coopérative. L’utilisation de biocarburant entraîne une diminution de 80% des émissions de gaz à effet de serre, cette énergie biodégradable ne contient pas de soufre et diminue fortement les risques de pluies acides.

Le centre des préoccupations, c’est l’éducation

Initié en 2008, ce projet a pris une toute autre dimension lorsque les écoles ont été intégrées et désignées comme lieu de collecte de ces huiles. Les élèves de la province d’Alajuela ont été chargés de collecter les huiles domestiques en les concentrant dans leurs écoles. Depuis le lancement du projet, près de 510 000 litres d’huile ont été collectés et réutilisés dans la coopérative.

L’éducation et la sensibilisation sont au centre des préoccupations de la coopérative. Partant d’un constat de dégradation de la nature, et donc, de leur outil de travail, les producteurs de la coopérative Coopevictoria, ont su faire preuve d’ingéniosité pour trouver une alternative positive à l’utilisation de l’huile.

Le changement climatique est un enjeu majeur pour les producteurs Coopévictoria.

En raison de pluies irrégulières les maladies et épidémies affectant les plantes se propagent, comme la rouille du café, et les cycles d’évolution des plants sont perturbés. La production de café et de sucre a diminué de 20% à 50% dans les 5 dernières années, pourcentage qui pourrait encore augmenter dans les années à venir. Pour s'adapter aux effets du changement climatique, les producteurs se tournent vers des variétés de plants plus résistantes.

Coopevictoria a par alleurs remis à ses membres plus de 4 000 tonnes d’engrais biologiques, ce qui a permis de réduire l’utilisation de produits chimiques dans les parcelles de production et de limiter la pollution des eaux. Cet engrais biologique est fabriqué à partir des résidus de café et de canne à sucre.

Le commerce équitable encourage les producteurs à exploiter durablement leurs terres dans le respect de l’environnement et permet une meilleure résilience face aux changements climatiques.

* Recherches menées par l’Institut des Ressources Naturelles de l’Université de Greenwich


Pour en savoir plus:

Les pratiques agricoles durables pour les producteurs de café d’Amérique latine
Environnement : les super-héros de l’agriculture à la rescousse