Font Size

Cpanel
Accueil > Chez les producteurs > Une ouvrière horticole qui porte la voix des travailleurs africains

Une ouvrière horticole qui porte la voix des travailleurs africains

À l’occasion de la Journée internationale des Femmes, l’association Max Havelaar France lance une campagne de sensibilisation à travers des témoignages illustrant le parcours de productrices et d’ouvrières qui ont pu faire valoir leurs droits et renforcer leur autonomie grâce au commerce équitable Fairtrade/Max Havelaar. Voici le témoignage de Grace Cherotich Mwangi au Kenya.

slider-portraits1

Fière de son parcours

Fondée en 1997, Karen Roses, est une ferme horticole au Kenya qui emploie 1 500 travailleurs, dont 52% sont des femmes. Elle a obtenu la certification Fairtrade/Max Havelaar en 2005. Dans le cadre d’une politique de responsabilité sociale, la direction de la ferme a toujours fait preuve d’une volonté de contribuer à l’amélioration de la condition de vie des travailleurs et de leur communauté.

Mère célibataire de deux enfants, Grace Cherotich Mwangi travaille depuis 13 ans au sein de la ferme Karen Roses. Recrutée comme ouvrière agricole, elle a été promue superviseur et se trouve désormais en charge de 16 personnes. Elle s’est fortement impliquée dans les instances de représentation des travailleurs : elle est aujourd’hui représentante au Comité de gestion de la prime de développement Fairtrade et au sein du Comité de santé et sécurité. Elle a même suivi une formation afin de sensibiliser ses pairs au VIH.

Son combat quotidien

Les bénéfices du commerce équitable pour les travailleurs au sein de cette ferme sont nombreux : formations pour les salariés, bourses d’études, construction de salles de classe pour les enfants, services de santé, accès à l’eau potable.

Grace est particulièrement fière du projet de sensibilisation et dépistage du VIH, et des services de prise en charge des malades qui incluent notamment l’accès à des médicaments et à une alimentation équilibrée. « Je vois les fruits de ce travail dans l’intégration des personnes infectées ! » dit-elle.

En 2013, Grace a été élue représentante des travailleurs africains au Conseil d’administration de Fairtrade Africa, le réseau qui regroupe toutes les organisations du système Fairtrade/Max Havelaar en Afrique.

« Je n’aurais jamais imaginé représenter tous les travailleurs d’Afrique ! Nous les femmes, avons le potentiel pour être des leaders et c’est extraordinaire de sentir qu’en tant que travailleurs, nous avons une voix ! »
Grace Cherotich Mwangi, travailleuse chez Karen Roses et représente des travailleurs au Conseil d’administration de Fairtrade Africa.

 Voir tous les portraits :

portrait1 portrait2 portrait3 portrait4 portrait5

Le commerce équitable : Un levier pour les droits des femmes