Font Size

Cpanel
Accueil > A la une > Haïti après l’ouragan Matthew

Haïti après l’ouragan Matthew

uragan Matthew qui a frappé Haïti le 4 octobre a fait plus de 1 000 morts et laissé 175 000 personnes sans abri, d’après l’agence Reuters. La région la plus touchée est le sud-ouest de l’île, surnommé « le jardin du pays », et un grand nombre de victimes sont des agriculteurs, dont des producteurs du commerce équitable. Selon les premières estimations, au moins 80% des exploitations agricoles ont été détruites dans le sud-ouest haïtien.

161014 haiti apres louragan matthew

crédit photo : ONU


L’impact sur les organisations de producteurs

Cinq organisations de producteurs engagées dans le commerce équitable se situent dans la région la plus impactée du pays. Plus de 6 000 membres ont perdu leur maison, leur production, et leurs animaux. Heureusement, aucun d’entre eux n’a perdu la vie.

Les organisations qui ont connu les plus graves dommages sont ASPVEFS (producteurs de mangues), CACVA (producteurs de café) et CAUD (producteurs de cacao), toutes situées dans la région sud-ouest. 85% des toits ont été endommagés ou détruits en raison des vents violents, et 70% des producteurs sont dans des abris temporaires.

APCAB et COOPCAB, deux organisations de producteurs de café situées dans la région sud-est d’Haïti, ont été modérément affectées. En plus d’une part de la récolte de café d’octobre, d’autres cultures (bananes, avocats, citrons) ont été détruites. Les installations de traitement du café ont également été touchées.

Dans les Caraïbes, la saison des ouragans dure jusqu’à novembre, laissant aux Haïtiens le risque de connaitre d’autres tempêtes tropicales.


Ce que nous pouvons faire ensemble

En solidarité avec les communautés haïtiennes, la CLAC (Coordination Latino-Américaine et des Caraïbes de petits producteurs du commerce équitable) lance un appel pour aider les organisations de producteurs qui ont connu des pertes dues à l’ouragan Matthew. Face à des situations humanitaires de la sorte, il est important d’agir aussi vite que possible. Sur le court terme, il existe un besoin urgent pour l’accès à l’eau, de la nourriture, des vêtements, des médicaments et des soins médicaux, des articles d’hygiène personnelle et des matériaux de construction. Cependant, un soutien sur le long terme sera également nécessaire pour reconstruire et réparer les maisons, et gérer les dommages qu'ont subis les cultures.

La CLAC a donc lancé un appel à soutien financier, précisant que l’ensemble des fonds récoltés reviendra directement aux organisations de producteurs du commerce équitable touchées par cet ouragan en Haïti.